Troisième Newsletter 2017

Evolution du prix de l‘argent
Depuis le début de l’année 2017, l’once d’argent (31,1 g avec une pureté de 999,9), mesurée en USD, cote près de 10% de hausse. En comparaison, le prix pour une once d'or a connu une croissance d’environ 13% depuis le début de l'année. Comme nous l’avons expliqué dans notre dernière newsletter, le prix pour les métaux précieux est encore fixé avec de l'argent-papier et de l’or grâce à des volumes d’échanges extrêmement élevés. L’expert d’argent-métal américain Ted Buttler, incontestablement l'un des experts d'argent-métal le plus expérimenté au monde, suppose que, la seule grande banque américaine JP Morgan a accumulé au cours des dernières années une immense montagne d’argent-métal pour un total d’environ 600 à 650 millions d’onces. En même temps, JP Morgan est l’un des plus grands manipulateurs au monde sur le marché des métaux précieux, ce que montre semaine après semaine Ted Buttler et qui ne semble pourtant (encore) déranger personne des autorités de surveillance financière. Mais aussi, ici la vérité viendra tôt ou tard au grand jour.
Il y a désormais 46 ans que l’or faisait encore partie intégrante des transactions commerciales internationales. Le 15 août 1971, l’ancien président US Nixon a fermé ce que l’on appelle "la fenêtre d’or". Cela voulait dire que le dollar américain pouvait être échangé en tout temps en or par des états étrangers. A cette époque, le prix par once d’or était fixé à 35 USD. La demande massive de pétrole arabe saoudien de la part des Etats-Unis a eu comme conséquence une énorme sortie de dollars US, et si les Saoudiens avaient voulus échanger ces dollars en or, la réserve d’or des États-Unis d’Amérique aurait été rapidement épuisée. C’est pourquoi, les Etats-Unis ont considéré comme indispensable de mettre un terme du jour au lendemain au lien entre l’or et le dollar américain. Alternativement, les USA auraient certainement pu revaloriser sensiblement le prix de l'or, ce qui aurait eu néanmoins pour conséquence que le dollar US aurait connu une dévaluation considérable et que la suprématie mondiale des USA, qui encore aujourd’hui repose sur un usage international important du dollar US, aurait été perdue. Au lieu de cela, Kissinger, le Secrétaire d’État des Etats-Unis d’Amérique de l’époque, a convaincu la maison royale d’Arabie Saoudite à ce que les dollars US provenant de la vente de leur pétrole soit placés sous la forme de bons du Trésor américain ; en contrepartie, les Saoudiens ont reçu la garantie américaine de les protéger de leurs ennemis. La Chine a révélé que dès la fin 2017, elle payera si possible ses propres importations de pétrole non plus en dollars US, mais dans sa propre monnaie, en Yuan. Cette intention a d’ailleurs déjà été communiquée pour la première fois en 2012 du côté chinois, mais en raison du manque de reconnaissance internationale du Yuan, elle n’a pas pu être mise en œuvre. Il semble qu’entre-temps, après une augmentation notable de l’acceptation internationale générale, aussi bien que de diverses séries d’essais internes qui sont arrivés à maturité, que la mise en œuvre pratique est maintenant imminente. Les négociants de contrats pétroliers semblent déjà avoir été formés à faire le commerce de ce nouveau produit pétrolier, de même il a été révélé que les bureaux locaux de JP Morgan et UBS doivent se trouver parmi les premiers à avoir obtenu une autorisation réglementaire pour le négoce de ces contrats de pétrole-pour-Yuan. Comme la Chine est objective, que le Yuan est nettement moins demandé que le dollar US, la Chine offre aux exportateurs de pétrole de pouvoir échanger à tout moment leurs Yuans en or! De ce point de vue, cela irait approximativement ainsi : les exportateurs de pétrole iraient avec leurs Yuans à Londres vers les banques de commerce d’or. Pour que celles-ci acceptent le Yuan et vendent en échange de l’or, le Yuan devra d’abord être changé en dollars américains. Le fournisseur de ces dollars américains serait alors probablement la Banque centrale chinoise, qui veut de toute façon réduire son immense réserve de dollars américains. Le prix de l’or augmenterait en conséquence suite à ces transactions. Lorsque l’or monte, le prix de l’argent monte simultanément. Si ce schéma "pétrole-pour-Yuan-pour-or" devait réellement être mis en œuvre en Chine, cela aurait des conséquences considérables sur le prix de l’or et de l’argent, ainsi que sur le pouvoir d’achat des monnaies prédominantes.
Selon les indications officielles, la réserve d’or de la République Populaire de Chine, de même que les statistiques du World Gold Council, respectivement selon les informations de l’état chinois, s’élève actuellement à 1'842,6 tonnes. Toutefois, l’Agence de presse nationale chinoise Xinhua a récemment rapporté après des déclarations d’un officiel, qu'à la fin de 2016 la République Populaire de Chine disposait déjà d'une réserve d'or de 12'600 tonnes. Ces chiffres semblent davantage plausibles, ils pourraient cependant seulement ne représenter qu’une partie de la vérité; la Chine est depuis 10 ans déjà le plus grand producteur d'or du monde en ayant extrait 463,7 tonnes en 2016 dans le pays. Néanmoins, cet or reste en Chine. Ce qui appartient officiellement à l’état et en partie à la réserve monétaire d’or indiquée n'est pourtant qu’une partie de l’or existant. Pour le gouvernement communiste de la République populaire de Chine, une diversification des réserves monétaires en or joue depuis toujours un rôle très important, car il a toujours été supposé que les monnaies alignées du monde occidental capitaliste échoueront un jour. De l’or est aussi conservé dans divers comptes de l’armée chinoise et du parti communiste, ce qui fait que la quantité exacte ne peut pas être définie. On ne peut pas estimer combien d’or la République populaire de Chine possède réellement. De nouvelles réglementations sont entrées en vigueur en 1983 pour les acquisitions publiques d’or et d’argent, alors que la possession privée de métaux précieux a seulement été à nouveau autorisée depuis 2002, lorsque la Shanghai Gold Exchange (SGE) a été fondée. En cela, la SGE est un signe que la République Populaire de Chine avait accumulé jusque-là suffisamment d’or et d’argent pour ses propres buts. Entre 1983 et 2002, quand le prix de l’or avait nettement chuté, 42'460 tonnes ont été extraits au total, alors que simultanément de nombreuses banques centrales et privées, comme des investisseurs institutionnels, se sont séparés d’au moins une (grande) partie de leur or. Comme tout cet or doit être stocké à quelque part, il faut présumer que durant cette période la Chine était un important acheteur et a dès lors probablement accumulé d’immenses réserves d’or ainsi que d’argent. Conjointement avec la Shanghai Gold Exchange créé en 2002, les grandes réserves d’or ainsi que l’influence tout au moins indirecte de la Chine sur le London Metal Exchange – l’organisme pour le commerce de matières premières, le stockage et la livraison physique de la plus importante bourse de métaux du monde – qui a été acquis en juin 2012 par le groupe Hongkong Exchange and Clearing, ont eu comme conséquence que la Chine possède une influence décisive sur le marché de l'or, atout dont elle ne s’est pas encore servi jusqu'à présent.
La Chine pourrait utiliser cette influence sur le prix de l’or, pour déstabiliser le dollar US, sans exposer sa propre monnaie au danger, qui est couverte avec une réserve d’or élevée. Dès que les exportateurs de pétrole devront commencer à vendre de plus en plus de pétrole contre du Yuan, le dollar US sera de plus en plus sous pression et cela provoquera le chancellement de la structure existante du pouvoir géopolitique. Les Etats-Unis sont fortement endettés et leur déficit structurel (déficit de la balance commerciale, déficit budgétaire) est porté uniquement par la domination encore existante du dollar dans les transactions internationales, en particulier dans le pétrole. Ces jours semblent cependant comptés. La Russie, un partenaire proche de la Chine, augmente ses réserves d’or d’une manière permanente. La Russie et la Chine dominent déjà maintenant ensemble le continent eurasien, la plus grande partie de terre de ce continent.
La Chine importe environ 8 millions de barils de pétrole par jour de divers pays, y compris de la Russie, de l’Angola, de l’Arabie saoudite, de l’Iraq, du Brésil, de l’Iran et du Venezuela. Tandis que certains de ces pays sont déjà sur la liste noire des USA, d’autres pourraient ensuite préférer l’or au dollar US. Si en fin de compte, approximativement un tiers de ce pétrole devait être "échangé" en "Yuan-pour-pétrole-pour-or" en or, ce serait, sur la base des prix actuels, une demande correspondant à quelque 1'200 tonnes d’or par an dans un marché assez restreint de l’or. Pendant que d’une part le prix de l’or en dollars américains grimperait fortement, le dollar américain continuerait à chuter en raison de la baisse de la demande pour les dollars américains. De nombreuses banques centrales internationales, qui détiennent des quantités immenses de réserves de dollars américains, deviendraient vraisemblablement aussi nerveuses, et se rapprocheraient du vendeur en se diversifiant de plus en plus dans l’or. Lorsque l’or est à la hausse, l’argent-métal en règle générale aussi, avec disproportion, en tant que marché marginal et "moindre", ce qui aurait pour résultat qu’avec l’or, ils prendraient leur essor comme monnaie internationalement reconnue.
La dette mondiale qui est actuellement de $ 217’000 milliards de dollars US, dette calculée à l’échelle mondiale de tous les gouvernements, entreprises et privés, a atteint un niveau qui correspond à environ 327% de l'activité économique mondiale. Sachant que la dette continue de croître rapidement; est-ce viable? Une entreprise, qui aurait un endettement d’environ 3,3 fois son chiffre d’affaires, serait certainement un cas pour le juge civil. Que l’économie mondiale ne se soit pas encore toute effondrée, ne peut être expliqué pour le moment que parce que les banquiers centraux du monde, dans une action commune, ont réduit les taux d’intérêt de référence à un niveau historiquement bas, en aucune façon durable, ce qui ne laisse pas non plus une grande liberté d'action à la banque d’émission US FED pour d'autres hausses de taux d'intérêt. Mais dans les chiffres d'endettement, toutes les dettes ne sont, de loin, pas inclues. C’est ce qu’indique une étude du World Economic Forum à ce propos, que les six plus grands systèmes de pensions mondiaux, USA, Grande-Bretagne, Japon, Hollande, Canada et Australie, montreront jusqu’en 2050 un découvert évalué à 224'000 milliards de dollars US. Il est évident que, dans ces circonstances, les monnaies ne peuvent fournir aucune stabilité. Le désendettement, une réduction raisonnable de la consommation, de même que l’investissement dans l’argent et l’or apparaissent ici plus urgent que jamais auparavant.

"Got Gold ?" (En anglais) respectivement "avez-vous de l’or" et avant tout de l’argent? Voici nos produits : - L’once d’argent comme médailles et lingots : l’"Aggée d’argent" ainsi que le "Bon berger". - L’once d’or comme lingots : l’"Aggée d‘or"; - Le S-Deposito pour l’acquisition et le stockage de granulés d’argent de grande pureté dans un dépôt suisse franc sous douane, lorsqu’il s’agit de garder de manière sûr de plus grandes parts de fortune. Nous vous donnerons volontiers des informations complémentaires via nos conseillers expérimentés. Cordialement, Votre équipe de BB WERTMETALL AG Sources d’une partie des contenus: Oil for Gold – the real story: Alasdair Macleod, 12 octobre 2017 My views Regarding Prospects for Gold price: Hugo Salinas price, 21 septembre 2017 Prospects for Gold II: Hugo Salinas price, 25 septembre 2017 Ed Steer‘s Gold and Silver Digest, 14 octobre 2017 Traduction: Pierre Parvex | Novembre 2017

Notre ambition

Les produits de notre société – l’argent et l’or – ont pour objectif de générer un véritable bien-être sur une base solide et durable. Cordialement, Votre équipe de BB WERTMETALL AG