3ème Newsletter 2018

Chers clients,

Avec cette 3èmenewsletter pour l’année 2018, nous souhaitons à nouveau vous informer de la situation actuelle sur le marché de l’argent-métal et de l’or, et vous donner un aperçu consolidé des marchés financiers.

Evolution du prix de l‘argent-métal en 2018 jusqu’à présent

Depuis le début de l’année 2018, l’once d’argent-métal (31,1 g d’une pureté de 999,9), mesurée en dollars américains, a perdu près de 12,95 % de sa valeur. Dans le même laps de temps, le prix pour une once d’or cédait près de  5,40 %. En comparaison, le platine est en baisse de quelque 7% tandis que le palladium s’est nettement redressé et se négocie à environ 4% à la hausse.

Nous vous présentons ci-après la situation actuelle des marchés financiers au moyen de nombreux graphiques, selon la devise : "une image dit plus que 1’000 mots", comme on le dit si bien. En outre, nous vous expliquons chaque fois les messages clés des graphiques.

Comme le montre le graphique ci-dessous, la dette des pays du tiers monde est en forte hausse, en particulier la dette en dollars américains - depuis l’an 2000 d’environ 8’000 milliards de dollars US jusqu’à presque 50’000 milliards USD à ce jour. Avec une perte de change simultanée de leur monnaie par rapport au dollar américain, ces crédits deviendront de plus en plus insolvables et probablement finalement irrécouvrables.

L’exemple de la Turquie le montre : un nouvel endettement massif, accéléré par une perte de confiance dans la politique, exerce une pression massive sur la monnaie nationale, la livre turque :

  • plus de 40 % de perte de change en 2018
  • claire hausse des taux d’intérêts
  • marché des actions sous pression

 

 

À l’échelle mondiale, il s’avère qu’actuellement l’endettement massif d’environ 330 % de l’activité économique mondiale (PIB) se poursuit. Imaginez une entreprise avec une dette correspondant à 3,3 fois le chiffre d’affaires. Elle devrait rapidement accepter l’insolvabilité sans aucune condition, car dans une telle situation, les intérêts et l’amortissement ne pourraient jamais être payés. Et imaginez alors, qu’en plus, les taux d’intérêt augmenteraient simultanément…

Seuls les bas taux d’intérêts universels records (encore en partie persistants) font que cet immense fardeau de dettes puisse encore être quelque peu porté !

La dette des Etats-Unis s’élève actuellement à environ 21'000 milliards d’USD. Le niveau de la dette double en moyenne tous les 8,5 ans. Cela aboutirait à un scénario dramatique pour le futur :

2027:  42‘000 milliards USD?

2035:  84‘000 milliards USD?

2044:    168‘000 milliards USD?

Le développement de la dette fixe les tendances des prix des métaux précieux. Le graphique ci-dessous montre comment en fin de compte, l’évolution de la dette définit également l’évolution du prix de l’or et donc de l’argent-métal. Bien que les prix des métaux précieux fluctuent davantage, ils se déplacent finalement dans le sillage de la tendance de l’endettement.

Ce qui est aussi évident : C’est que l’or ainsi que l’argent-métal ont à présent un considérable potentiel de rattrapage de  prix : Selon le graphique, le prix de l’or devrait plutôt se situer à 2'000 USD, au lieu d’environ 1' 230 USD actuellement – et le prix de l’argent-métal entre 25 et 50 USD, si l'on suppose une fourchette du ratio or/argent-métal de 80 à 40.

Les bilans des banques centrales mondiales se sont extrêmement gonflés après la crise financière de 2008 par le rachat de nouvelles dettes des états, lesquels ont essayés d’empêcher un effondrement financier global. Mais la prochaine crise financière se trouve à la porte - comment les banques centrales se comporteront-elles lors de la prochaine crise financière ?

De nouvelles injections record d’argent dans les économies alors chancelantes, permettrait à la dette de continuer encore une fois de croître exponentiellement...

 

Les intérêts grimpent – tout au moins dans la plus grande économie du monde, les États-Unis d’Amérique. De toute évidence, la tendance à la baisse des taux d’intérêt de ces 30 dernières années est stoppée. Le prix de l’argent (bon marché) monte, doit monter, car le risque dans les monnaies augmente en raison de la hausse croissante de l’endettement.

Ce qui se passe aux États-Unis sur le marché des taux d’intérêt apparaîtra tôt ou tard aussi dans d’autres pays industrialisés. L’Italie est un excellent exemple : le piteux état du budget et le grossissement continu de la dette augmentent le risque des obligations d’état italiennes. Les investisseurs exigent pour cela une hausse de la prime de risque, sous la forme d’une majoration des taux d’intérêt. Beaucoup d’autres pays suivront, presque aucun pays ne pourra se dissocier de cette évolution.

La hausse des taux d’intérêt rend en outre l’accroissement de la dette de plus en plus difficilement supportable, et encore moins remboursable ! Tôt ou tard, l’économie s’effondre sous le fardeau de la dette.

Un nouvel endettement = de l’argent fraîchement imprimé dans une plus grande mesure que la croissance du PIB, provoque une inflation, respectivement une perte de pouvoir d’achat !

Une unité monétaire acquiert de moins en moins de biens, ou  les prix des produits augmentent en raison de la trop forte hausse de la masse monétaire. Une tendance est clairement perceptible dans les pays industrialisés : une autre unité de nouvelle dette paye toujours une unité de croissance économique de plus en plus petite. Et l’argent perd de la valeur.

 

Pendant l’époque de l’étalon-argent-métal - et de l'or (1720 - 1971), on a pu observer un pouvoir d'achat presque constant du dollar américain.

Ce n'est qu'après l'interdiction de la possession d'or et surtout après la fin de l'étalon-or (consignation de la monnaie avec de l’or ou de l’argent-métal - la monnaie était échangeable contre de l’or ou de l’argent-métal) que le pouvoir d'achat d'une unité monétaire tombe à près de zéro, comme on le voit ci-dessous dans l'exemple du dollar américain.

De là, la conclusion : l'argent-métal et l'or conservent leur pouvoir d'achat intrinsèque au fil des siècles !

 

Le dollar américain a été stable pendant des siècles en raison de la consignation de l’or -  respectivement de l'argent-métal, ce qui a été aboli en 1971 parce que trop de créanciers américains voulaient échanger leurs dollars contre de l’or, une valeur réelle. Les États-Unis auraient ainsi été en faillite. C’est pourquoi, à cette époque a débuté la création de dollars à partir de rien, qui a réduit de façon permanente le pouvoir d'achat et a fait progresser l’endettement à des niveaux insoupçonnés.

Depuis, les prix de l'or et de l'argent-métal ont connu un renchérissement significatif - la forte tendance à la hausse à long terme est intacte pour l'or et l'argent-métal et présage que les cours vont poursuivre une nette croissance.

La conclusion à en tirer : Que l’argent-métal et l'or vont de pair, que l'argent-métal montre des fluctuations plus prononcés que l'or, et qu’une revalorisation significative du prix de l'argent-métal est à prévoir dans les prochaines années.

Le rapport entre le prix de l'or et le prix de l'argent-métal est également désigné par le ratio or/argent. Cette valeur indique si l'argent-métal est bon marché ou cher par rapport à l'or. Ce ratio varie plus ou moins entre les deux valeurs extrêmes, d’environ 80 (lorsque l'argent-métal est extrêmement sous-évalué en comparaison à l'or) et d’environ 20-30 (lorsque l'argent-métal est très cher par rapport à l'or).

Actuellement, ce quotient est de presque 84, ce qui est caractéristique d’une sous-évaluation extrême de l'argent-métal par rapport à l'or ! Ce fait est remarquable, car presque chaque fois que ce ratio or/argent a évolué pour atteindre une valeur extrême dans cette zone de l'ordre de 80, respectivement lors d’un creux cyclique du prix de l’or, cela a permis à moyen terme à ce qu’ils se rejoignent. En d'autres termes, dans de telles relations, il est particulièrement prometteur d’être investit dans l'argent-métal, parce que la situation a souvent provoqué que lors d’une  hausse du prix de l'or, une hausse encore plus forte du prix de l'argent-métal a réduit ce ratio – mais avec les typiques fluctuations accrues de l’évolution du cours de l’argent-métal.

 

La conclusion : des valeurs extrêmes d'environ 80 et plus dans le ratio or/argent sont souvent  simultanément de très bons moment pour l’achat d'or - et encore mieux d’argent-métal !

Situation de départ aujourd'hui :

  • L'endettement croissant des pays du tiers monde et des pays industrialisés ne cesse de croître.
  • Hausse des taux d'intérêt en réaction à la progression de l'endettement et donc du risque croissant (de défaut).
  • Hausse de l'inflation ou perte progressive du pouvoir d'achat en raison de l'augmentation de la dette et, partant, de l'accroissement d’émission d’argent frais.
  • Hausse de l’inflation, respectivement de la perte progressive du pouvoir d’achat, en raison de la hausse de la dette et de l’accroissement d’émission d’argent frais.
  • Le déclin des monnaies peut particulièrement déjà être observé dans les pays du tiers monde.
  • La baisse du cours des actions dans les pays du tiers monde et maintenant aussi dans les pays industrialisés.
  • De plus : augmentation des risques politiques et économiques dans le monde entier (sanctions douanières et guerres économiques, Syrie/Iran/Russie/etc.).

Conséquences :

  • Nous observons une crise croissante dans les pays du tiers monde, cela a débuté par la Turquie.
  • Le débordement" de la crise financière à d'autres pays du tiers monde - ce processus est déjà en cours.
  • En fin de compte, la crise s'étendra aux pays industrialisés; l'Italie s'oriente déjà vers le mode crise en raison de la hausse significative des taux d'intérêt - avec les conséquences d'une récession/dépression mondiale due à un monde interconnecté et globalisé.
  • La politique des banques centrales en temps de crise sera celle que l'on connaît bien : Une expansion massive de la masse monétaire pour "sauver" les économies respectives - avec un endettement supplémentaire fatal.
  • L'inflation et la perte de pouvoir d'achat des monnaies continueront d'augmenter de manière significative, potentiellement ou inévitablement jusqu'à l'effondrement monétaire.
  • Les placements à haut risque sont particulièrement fortement vendus et évités, la sécurité ultime est de plus en plus achetée par la grande masse : l’argent et l’or.

‚Got Gold‘(anglais) plus précisément ‚avez-vous de l‘or et en particulier de l’argent-métal ? Nous vous informons volontiers à propos de nos produits:

  • L’‚Aggée d’argent‘ : Une once sous la forme de médaille d’argent ou de lingot
  • Le ‚Bon berger‘ : Une once sous la forme de médaille d’argent ou de lingot
  • L’‚Aggée d‘or‘ : Une once sous la forme de lingot d’or
  • Le S-Deposito : Des granulés d‘argent de grande pureté stockés dans un dépôt franc

sous douane suisse, lorsqu’il s’agit de conserver davantage de parts d’actifs et de manière sûre.

Notre ambition

Nous vous donnons volontiers des informations via nos conseillers expérimentés.

Cordiales salutations

 

Votre équipe de  BB WERTMETALL AG

Traduction faite par Pierre Parvex | 28.12.2018

 

Mention du risque et responsabilité

Cette offre rédactionnelle sert exclusivement à des fins d’information et ne doit en aucun cas être utilisée seule comme outil de décision pour des transactions financières quel qu’en soit la nature, tel que l’achat ou la vente de métaux précieux. La responsabilité pour des dommages patrimoniaux est catégoriquement exclue. Tout le contenu repose sur les informations et les sources que l’auteur et l’éditeur considèrent comme fiables et sérieuses. Néanmoins, aucune responsabilité ne peut être assumée pour la justesse du contenu. Les métaux précieux sont pour une partie soumis à des fluctuations et à des risques importants. Les parts de placement de la fortune ne devraient toujours s’élever à ce qu’également lors d’une perte sur le cours, l’ensemble du dépôt ne puisse perdre qu’une valeur marginale.