Chers clients,

Comme précédemment, le prix de l’argent évolue de manière latérale, mais tend de plus en plus vers la ligne de résistance supérieure, tandis que le prix de l’or remonte à nouveau. Comme déjà indiqué dans la dernière Newsletter, les tendances inflationnistes se renforcent considérablement dans un environnement qui est de plus en plus caractérisé par des chaînes d’approvisionnement fragiles.

Hausse modérée du prix de l’argent depuis le début de l’année, or inchangé

Depuis le début de l’année 2020, l’once d’argent (31,1 g pour une pureté de 999,9), mesurée en USD, s’est appréciée d’environ 5,5 %, tandis que le prix d’une once d’or est resté inchangé.

Hausse massive des prix des matières premières

Les prix des matières premières augmentent partout dans le monde, presque aucun d’entre eux n’en est excepté. Le leader est le prix du bois, qui, calculé en USD, a augmenté de près de 300 %, soit un triplement en un an, suivi du pétrole, du minerai de fer et du cuivre. Ces matières premières sont à la base de nombreux biens de consommation et d’investissement, avec pour conséquence que les prix de ces produits augmentent également en partie de manière significative.

Une tendance similaire, sans que toutefois les hausses de prix soient aussi élevées, est le comportement des denrées alimentaires. Aux États-Unis, l’indice des prix des aliments a augmenté d’environ 17 % par rapport à l’année précédente. Ces tendances pourraient se prolonger, voire même encore s’accentuer.

Dans ce contexte, la récente hausse de 5 % de l’indice des prix à la consommation par rapport à l’année précédente indiquée par le ministère américain du travail, semble encore fortement embellie. En toile de fond, il est également intéressant de noter par exemple l’augmentation des prix des PC, des ordinateurs portables, etc., car il s’agissait de produits qui étaient devenus de plus en plus avantageux au cours des dernières décennies malgré des performances croissantes. Cette tendance est clairement rompue et, outre l’augmentation des prix, les délais de livraison augmentent massivement. Des domaines de production se sont même en partie effondrés, comme dans le secteur automobile, car des pièces, telles les puces électroniques, ne sont plus disponibles ou ne le sont pas dans les temps.

À cet égard, intéressante est la communication faite par l’Allemagne que l’eau se raréfie dans certains endroits et que le niveau des nappes phréatiques est dangereusement bas. Ce qui est vrai pour l’Allemagne l’est probablement aussi en partie pour des pays voisins. Est-ce qu’il se dessine ici déjà des signes de pénurie alimentaire ? Dans ce domaine aussi il semble urgemment nécessaire et approprié d’être prévoyant.

La dette croît en outre fortement

Selon le FMI, le déficit des USA s’élève désormais à 28 000 milliards d’USD, soit à 133 % du PIB, auxquels s’ajouteront au moins 1 500 milliards d’USD supplémentaires dans le courant de cette année. Mesurée en % du PIB annuel, la dette de l’Italie se situe maintenant à 157 %, celle du Canada à 116 %, celle de la France à 115 %, celle du Royaume-Uni à 107 % et celle du leader, le Japon, à 257 %.

Les études de la Banque mondiale montrent qu’à partir d’un niveau d’endettement de 77 %, chaque pour cent supplémentaire de dette coûte 1,7% de croissance économique pour l’économie du pays concerné. Plus la dette sera élevée, plus la croissance économique future chutera, plus l’endettement augmentera…

À titre d’exemple, le graphique ci-dessus montre comment à travers le nouvel endettement massif aux USA, l’extension de la masse monétaire a été multipliée, alors que la vitesse de circulation de l’argent a diminué dans la même mesure. Si la vitesse de circulation de la monnaie devait à nouveau s’accélérer par l’augmentation de l’activité économique en raison du ralentissement de la « pandémie », il faudrait également compter avec d’énormes poussées inflationnistes.

Quelles seraient les conséquences sur le prix des métaux précieux ? Dans le graphique ci-dessus, nous voyons l’évolution du cours de l’or en USD ; normalement, le mouvement du prix de l’or – et indirectement aussi du celui du prix de l’argent – est couplé à la variation de la masse monétaire. Si on appliquait une relation théorique du dollar US à seulement 40% du stock d’or des USA, on estimerait le prix de l’or à 8 900 USD. Avec une garantie de 100 %, même à 22 000 USD.

Le plus beau graphique du monde ?

Regardez ce tracé du prix de l’argent basé sur le dollar US, là où le prix de l’argent est négocié en bourse. Nous pouvons observer sur ce dessin, qui couvre une période de 40 ans, un diagramme à long terme désigné « formation de la tasse avec anse ». Cette conception est par définition une structure de consolidation qui se produit dans une tendance haussière dont la fin est normalement suivie d’un mouvement haussier net..

Quelle: gold2020forecast.com

Ce que l’on peut voir ici, c’est une formation de cours solide et à très long terme de l’argent, qui semble-t-il, est sur le point de s’achever. La conséquence : une augmentation massive du cours qui pourrait s’étendre sur un certain nombre d’années – certainement avec des fluctuations accrues. La percée de ce développement d’anse actuelle pourrait se profiler sous peu. L’objectif de cours à partir des valeurs clés de cette structure serait un prix de l’argent d’environ 95 USD.

Bâle III : changements pour les banques concernant les positions en or à partir de fin juin

À partir de fin juin 2021, de nouvelles réglementations entreront en vigueur pour les banques de l’Union européenne, de la Suisse et des États-Unis – en Grande-Bretagne à partir du 01.01.2022 : l’or physique se verra alors attribuer un poids plus important dans les bilans des banques, et pourra alors être compté à 100 % en tant qu’actif de niveau 1 dénommé « Tier 1 Asset » dans les réserves de la banque, à condition qu’il soit physiquement disponible. Auparavant, ce n’était le cas qu’à 50%. En revanche, l’or dit « non alloué » ou non définitivement alloué provenant des avoirs de clients sur la base de contrats papier, ne pourra plus être inclus dans le calcul. De même, les contrats d’or papier, qui pouvaient précédemment encore être comptabilisés comme 50% des réserves de la banque, ne seront donc plus disponibles pour les banques comme source de financement. Ce fait n’a été guère signalé dans les médias « Mainstream ».

Ce changement devrait avoir des conséquences importantes sur les marchés dans la mesure où le négoce de conventions/contrats d’or papier, qui a souvent été 100 fois supérieur à celui de l’or physique, sera nettement réduit à partir de juillet 2021. Ainsi, la demande d’or physique provenant des banques pourrait augmenter. Elles pourraient profiter de ces modifications, car il est désormais probable qu’elles acquerront et détiendront plus d’or physique, puis qu’elles réduiront considérablement les contrats à terme sur l’or, qui constituent plutôt un pari qu’un investissement réel.

Simultanément, la possibilité de continuer à dominer le prix de l’or via les marchés à terme devrait aussi diminuer, ce qui devrait permettre au cours de l’or d’évoluer beaucoup plus librement sur la base de l’offre et de la demande. Donc probablement aussi d’avoir un effet très positif sur le prix de l’or. Et : Les clients qui possèdent de l’or dit « non alloué », spécifiquement celui non définitivement alloué dans les banques, c’est-à-dire de l’or qui ne représente qu’un droit de livraison mais pas un droit de propriété, devraient de toute urgence soit se le faire livrer, soit le vendre et acquérir de l’or physique réellement disponible – ou aussi de l’argent. Ce qui est positif pour le marché de l’or – plus particulièrement pour le prix, l’est naturellement aussi pour le prix de l’argent !

Brièvement encore quelque chose d’intéressant pour conclure

Aujourd’hui, les pouvoirs publics ne manipulent la plupart du temps plus que des milliards, et donc un milliard, ou exprimé autrement 1 000 000 000, ne représente plus beaucoup… Considéré un peu différemment, un milliard c’est quand même une grande quantité… : 1 000 000 000 de secondes correspondent plus ou moins à une période d’environ 62 ans, tandis qu’un laps de temps d’un milliard de minutes nous ramènerait à l’époque où Jésus-Christ a posé son pied en Terre Sainte. Mais le gouvernement américain, par exemple, n’a besoin que du tiers d’une journée pour contracter un nouvel emprunt de 1 000 000 000 USD. Avec l’accélération d’aujourd’hui, sans doute un total de 5 heures à peine.

« Got Gold ? » (anglais) ou avez-vous de l’or et surtout de l’argent ?

Nous avons le plaisir de vous informer sur nos produits : Médailles d’argent d’1 once : l’« Aggée d’argent ». La médaille d’or d’1 once et le lingot d’or d’1 once l’« Aggée d’or » ; ainsi que le S-Deposito pour l’achat et le stockage à faible coût de granules d’argent de haute pureté dans l’entrepôt franc de douane suisse, si des biens plus importants et plus sûrs sont concernés.

Nos conseillers expérimentés sont à votre disposition pour toutes informations souhaitées.

Cordiales salutations

Votre équipe de BB WERTMETALL AG

 

Traduction faite par Pierre Parvex | 25.06.2021

Mention du risque et responsabilité

Cette offre rédactionnelle sert exclusivement à des fins d’information et ne doit en aucun cas être utilisée seule comme outil de décision pour des transactions financières quel qu’en soit la nature, tel que l’achat ou la vente de métaux précieux. La responsabilité pour des dommages patrimoniaux est catégoriquement exclue. Tout le contenu repose sur les informations et les sources que l’auteur et l’éditeur considèrent comme fiables et sérieuses. Néanmoins, aucune responsabilité ne peut être assumée pour la justesse du contenu. Les métaux précieux sont pour une partie soumis à des fluctuations et à des risques importants. Les parts de placement de la fortune ne devraient toujours s’élever à ce qu’également lors d’une perte sur le cours, l’ensemble du dépôt ne puisse perdre qu’une valeur marginale.

PDF Download