1ère Newsletter 2019

Chers clients

Avec cette 1ère newsletter pour l’année 2019, nous souhaitons à nouveau vous informer de la situation actuelle sur le marché de l’argent-métal et de l’or, ainsi que sur l'évolution actuelle des marchés financiers. et vous donner un aperçu consolidé des marchés financiers.

Evolution des prix de l'argent et des métaux précieux en 2019 jusqu'à présent

Depuis le début de l’année 2019, l'once d'argent (31,1 g pour une pureté de 999,9), mesurée en USD, a baissé de près de 1,8 %. Quant au prix d’une once d'or, il a augmenté d'environ 0,8 % depuis le début de l'année. En comparaison, le platine est monté de quelque 2,1 % et le palladium est en nette hausse d’environ 25,8 %.

Comme dans les années passées, un autre déficit est attendu sur le marché de l’argent dans le courant de l’année 2019, qui pourrait même s’avérer être encore plus élevé en comparaison aux années 2017 et 2018. Cela signifie que plus d’argent sera utilisé, respectivement consommé que nouvellement extrait, et qu’ainsi les réserves existantes continueront à se réduire. L'offre continue donc de diminuer.

 

Le graphique ci-dessus le montre de manière impressionnante. Comme illustré, le marché de l'argent physique est déficitaire depuis de nombreuses années. Alors que l'utilisation industrielle de l'argent est en constante augmentation et absorbe pour l’heure environ 50% de l'offre, du côté des  investisseurs l’argent est considéré - encore plus que l'or - comme un investissement de crise. Si les risques financiers, monétaires et politiques mondiaux continuaient de croître, la demande de métaux précieux, en particulier d'argent, augmenterait sans doute aussi inévitablement de manière significative. Pendant une offre globale en baisse.

Les réserves d'argent provenant de l’argent recyclé, dénommées Scrap Silver, continuent de surcroît à se réduire. Alors qu'en 2011 il restait encore 261 millions d'onces disponibles provenant de l'argent recyclé, cette composante de l'offre a été réduite à presque seulement la moitié en 2017, à 138 millions d'onces.

Dans l'environnement actuel du marché, les investisseurs vont de plus en plus à la recherche  de dénommés Safe-Haven-Investments, qui présentent simultanément une sous-évaluation. L’argent est de notre point de vue l'investissement pour les temps de crise, qui, dans le même temps, est clairement sous-évalué et présente une situation très positive d'offre/de demande du point de vue de l'acheteur.

Les chiffres de production de l'argent provenant de l'exploitation minière sont également en recul, en raison du bas prix pour lequel une société minière d'argent peut difficilement réaliser des profits durables, et encore moins identifier de nouveaux gisements ou mettre de nouvelles mines en production. Il en va de même pour la production de métaux de base. L'argent est principalement obtenu comme sous-produit de la production de zinc, de plomb ou de cuivre. Les prix de ces métaux ne permettent actuellement pas aux exploitants miniers de se développer et d’ainsi extraire plus d'argent. On peut ainsi facilement s'imaginer que lors du développement d’une crise financière et monétaire, la demande d'investissement pour l'argent augmenterait à un tel point que, malgré la baisse prévue de la demande du secteur industriel, le prix de l'argent devrait augmenter de façon significative.

Fermeture de mines d'argent également dans le contexte actuel du marché

Un exemple actuel que la production d’argent est difficile avec le niveau du prix de l’argent en ce moment, est la mine d’argent et d’or d’Arcata à Arequipa, au sud du Pérou. L’exploitant de la mine est la société minière d'argent Hochschild Mining, cotée à la Bourse de Londres avec une valeur marchande qui s'élève actuellement à plus de 1 milliard de livres. Il y a quelques jours, la société a annoncé que cette mine serait complètement fermée au cours du deuxième trimestre de 2019 afin d’ajuster la production en raison d’un prix trop bas de l’argent. En 2018, près de 6,25 millions d'onces d'argent et quelque 20 000 onces d'or y ont encore été extraites. La première production sur Arcata remonte à l’année 1964 déjà. Le prix de l'argent doit donc nettement remonter pour maintenir le volume actuel d’extraction annuelle d’argent.

Depuis le début des années 1970, le dollar américain jouit presque sans restriction au niveau international du caractère dominant de monnaie de réserve et de monnaie de crises. Toutefois, il semble ici que le statuquo chancèle. Comme le montre le graphique ci-dessous, les investisseurs étrangers ont multipliés les ventes d’actifs libellés en dollars américains depuis 2014-2015. Une raison à cela pourrait être le piteux état croissant des finances publiques américaines, qui avec une dette publique actuelle d’environ 22 billions de US-dollars, ont atteint un nouveau niveau record et qui devraient l’augmenter dans l’année en cours d’un incroyable 1,5 billion US-$ supplémentaire.

 

Source: zerohedge: foreigners dumped record amount of treasuries

L'autre raison est que, malgré la récente hausse des taux d’intérêt US, les rendements des obligations d'État américaines à 10 ans sont presque négatifs pour les investisseurs en EUR ou en Yen après les coûts de couverture de change

Cependant, il n’y a guère de réelles alternatives à l’US-dollar parmi les autres monnaies. L’EURO, en raison de la dette publique dans certains pays de l'UE, en particulier en Italie et en Grèce, se montre faible dans ses fondements. Le Yen offre aux investisseurs un rendement proche de zéro pour cent, et en plus la dette nationale du Japon s'élève entre-temps à environ 236% du produit national brut annuel (base d’estimation à fin 2018) et constitue ainsi la peu glorieuse lanterne rouge internationale. En comparaison avec cela, le piteux état des dettes publiques italiennes qui se situent autour de 132% du PIB, alors que celles de la Grèce s’élèvent à environ 179%.

Quant au Franc suisse, les investisseurs ne peuvent également n’attendre aucune rémunération pour l’instant, bien que le Franc suisse pourrait en principe actuellement assumer la fonction de monnaie de crise, toutefoisla Banque nationale suisse, comme soutien à l’économie suisse, empêche avec tous ses moyens disponibles une réévaluation afin de ne pas menacer l'industrie exportatrice.

Il ne faut cependant pas négliger ici, que la Suisse démontre des valeurs mondiales record par rapport à la dette par habitant dans le domaine hypothécaire. Une crise dans le marché immobilier indigène ébranlerait la place financière suisse dans ses fondations. Globalement, l'endettement des ménages privés en Suisse représente près de 130 % du produit national brut annuel (en comparaison de 58,7 % dans la zone euro), soit la valeur record internationale. S’il devait y avoir une crise sur le marché immobilier suisse, le franc suisse devrait se retrouver sous pression.

Les monnaies sont de plus en plus dans un état déplorable, les faiblesses deviennent de plus en plus apparentes. La déclaration d'Alan Greenspan, l'ancien président de la banque centrale américaine Fed, est intéressante dans ce contexte : „If gold is a relic of history, why do Central Banks + the IMF still hold over $1 trillion of gold? If it’s meaningless, why is everybody still holding it?“. (Traduction: "Si l'or est une relique de l'histoire, pourquoi les banques centrales + le FMI détiennent-ils encore plus de 1 billion de dollars en or ? Si ça n'a pas de sens, pourquoi tout le monde en détient encore ?".) Ainsi, il démontre de manière simple et compréhensible, le fait que les banques centrales internationales et le FMI détiennent ensemble des stocks d'or d'une valeur supérieure à 1 000 milliards de dollars US et qu’il doit certainement y avoir une raison importante à cela !

Ainsi, les banques centrales continuent d’accroître leurs réserves d'or depuis 2009 dans la douleur post-traumatique de la crise financière de 2008 en raison de la faillite de la grande banque américaine Lehman Brothers, comme le reflète clairement le graphique figurant ci-dessous :

 

Pourquoi font-ils tout cela dans le monde ? Car, lorsque nous entendons du côté des gouvernements et des banques centrales que le système financier est stable et que, comme toujours, tout est sous contrôle, aurons-nous au moment où devrait surgir une grande crise, suffisamment de ressources et de voies pour y remédier ?

Apparemment, ils ne font pas tout à fait confiance à leurs propres paroles à propos de cette voie. Précisément, les têtes dirigeantes des banques centrales sont des têtes intelligentes et ont en règle générale une très bonne compréhension des systèmes monétaires ainsi que de l'historique de tous  les nombreux échecs monétaires dans l'histoire de l'humanité. Ainsi, ce tableau pourrait notamment tout particulièrement être devant leurs yeux :

 

Au cours du 20ème siècle, comme on peut facilement le constater ci-dessus, une monnaie après l'autre perdait la majeure partie, respectivement une partie significative de sa valeur totale, – l’une un peu plus tôt, l’autre un peu plus tard – comme à l’exemple de l’évolution de la valeur des monnaies en rapport avec l’or, qui se reflète ici très clairement (il en est de même pour l'argent). Un fait également intéressant, est que justement dans les temps de crise, la dépréciation d’une monnaie peut avoir lieu dans un court laps de temps, comme par exemple pour le Reichsmark dans les années 40 du siècle dernier. Malheureusement, les tensions géopolitiques s'exacerbent aussi actuellementà côté des risques financiers.

Important : Métaux précieux physiques, pas d’argent papier

A cet endroit, veuillez noter que vous devriez acquérir de l'argent et de l'or sous une forme physique effective, existante et stockée d’une façon sûre, et de prendre vos distances de chaque mode prétendument d’argent papier ou d’or, qui vous garantit seulement sur le papier la référence à l’argent ou l’or physiques. C’est qu’en cas d’urgence, cette garantie ne pourrait guère valoir le papier sur lequel cela figure écrit.

Ainsi à présent, selon des estimations d’experts du marché, au moins 100 fois plus d’or a été vendu sur papier que ce qui est réellement disponible physiquement, on peut supposer des chiffres analogues pour l’argent. Il viendra le moment où, les premiers détenteurs de cet argent papier ou d’or voudront exiger la livraison de leurs métaux précieux et devront nécessairement reconnaître qu'il n'y a malheureusement plus rien de disponible ou à peine une partie. La demande d'argent physique et d'or ainsi que leurs prix augmenteraient alors peut-être immédiatement de manière significative.

Au total, 189 États ont adhéré aux règles de l'Institution spécialisée des Nations Unies basée à Washington D.C., dont la tâche principale est la surveillance des politiques économiques de ses États membres. Le FMI souhaite ainsi contribuer à assurer la stabilité du système financier et monétaire international. Dans quelle mesure le FMI a à maintes fois illustré le sens de ses missions à propos de ce sujet, comme se satisfaire de la poursuite de l’’excès d’endettement en aucun cas soutenable, peut être jugé par chaque lecteur.

Récemment, a paru la désormais dite « Etude du FMI » avec l’avertissement que l’or, en tant qu’ "accélérateur de crises financières" en était la cause selon l'économiste du FMI Johannes Wiegand. Parce que : L'or serait une monnaie trop forte, qui ne permettrait pas aux banques centrales d’agir lors de crises en continuant avec des injections insensées de liquidités pour compenser le système monétaire. Il s'agit ici très clairement d'un renversement de la vérité, blâmant l'or au lieu de critiquer les politiques budgétaires dévastatrices de la plupart des pays membres du FMI, ceux qui, en attendant, sont responsables de finances publiques dans un très piteux état.

Ici, on se pose inévitablement la question : pourquoi le FMI fait-il lui-même autant confiance dans l'or ? Le FMI possède au total 90,5 millions d'onces d'or, d'une valeur de 120 milliards de dollars US, et depuis déjà des années n’a pas vendu une seule once de celles-ci. En revanche, chez l’observateur augmente plutôt l’impression que le FMI calcule déjà avec la prochaine crise financière massive et voudrait dire aux gens de continuer à faire de préférence confiance aux monnaies papier qui deviennent toujours moins valorisées plutôt qu’à l’or et à l’argent ; car : plus les gens commencent à investir leurs actifs dans l’argent et l’or, plus vite le système financier actuel pourrait s’effondrer.

Est-ce que le FMI prépare le contrôle total du patrimoine des ménages et des entreprises ?

La dernière proposition du FMI par sa présidente, Christine Lagarde, est la recommandation aux banques centrales des Etats membres de remplacer le système de papier-monnaie par des monnaies dites crypto. Cela signifierait, entre autres, la suppression de l'argent liquide, ce qui d'autre part, donnerait aux pouvoirs publics le contrôle total sur le patrimoine des ménages privés et des entreprises. La dévalorisation et la confiscation des actifs seraient alors possibles à tout moment et aussi très probables avec le temps.

Sur la base de cette recommandation, voici déjà que maintenant aux Etats-Unis des voix s’élèvent, qui partent du principe que si un tel système gouvernemental de crypto-monnaie devait être utilisé, que les êtres humains iraient ensuite à nouveau se rabattre sur le troc, donc sur l'échange de biens et de services sans argent, comme cela a été déjà souvent le cas dans les périodes de forte dévaluation monétaire, respectivement de difficultés économiques. Ainsi, l'économiste américain controversé Martin Armstrong suppose que le troc avec l'argent pourrait prendre une position dominante.

BB WERTMETALL y est ici pionnière avec son produit S-Deposito (light). Avec le S-Deposito, les participants peuvent facilement échanger des biens et des services et, en retour, payer avec du granulé d'argent en appuyant sur un bouton.

‚Got Gold‘(anglais) plus précisément ‚avez-vous de l‘or et en particulier de l’argent-métal ? Nous vous informons volontiers à propos de nos produits:

  • L’‚Aggée d’argent‘ : Une once sous la forme de médaille d’argent ou de lingot
  • Le ‚Bon berger‘ : Une once sous la forme de médaille d’argent ou de lingot
  • L’‚Aggée d‘or‘ : Une once sous la forme de lingot d’or
  • Le S-Deposito : Des granulés d‘argent de grande pureté stockés dans un dépôt franc

sous douane suisse, lorsqu’il s’agit de conserver davantage de parts d’actifs et de manière sûre.

Nous vous donnons volontiers des informations via nos conseillers expérimentés.

Cordiales salutations

Votre équipe de  BB WERTMETALL AG

Traduction faite par Pierre Parvex | 01.03.2019

 

Mention du risque et responsabilité

Cette offre rédactionnelle sert exclusivement à des fins d’information et ne doit en aucun cas être utilisée seule comme outil de décision pour des transactions financières quel qu’en soit la nature, tel que l’achat ou la vente de métaux précieux. La responsabilité pour des dommages patrimoniaux est catégoriquement exclue. Tout le contenu repose sur les informations et les sources que l’auteur et l’éditeur considèrent comme fiables et sérieuses. Néanmoins, aucune responsabilité ne peut être assumée pour la justesse du contenu. Les métaux précieux sont pour une partie soumis à des fluctuations et à des risques importants. Les parts de placement de la fortune ne devraient toujours s’élever à ce qu’également lors d’une perte sur le cours, l’ensemble du dépôt ne puisse perdre qu’une valeur marginale.